La Nuit de l'Eau est une nuit de solidarité organisée dans les piscines de France. Chaque piscine choisit son programme d'animation pour la soirée.

Après avoir atteint l'objectif du million d'euros de dons collectés, la Nuit de l'Eau revient pour une nouvelle édition le 12 mars 2016.

En 2008, la Fédération Française de Natation a mis en place cet événement caritatif en partenariat avec l’UNICEF France visant à sensibiliser la population française à la nécessité de respecter l’EAU, un des éléments essentiels à la vie. Ainsi, le temps d’une soirée,

 les clubs de natation mettent en place des animations festives, éducatives et solidaires dans les piscines à travers la France.

Dans le cadre de la 9ème édition de la Nuit de l’Eau, la Fédération Française de Natation et l'Unicef France unissent à nouveau leurs efforts pour aider les enfants du Togo. Pour cette occasion, Auch Ville Amie des Enfants et le Cercle des Nageurs Auscitains (CNA) organisent de nombreuses animations ouvertes à tous, samedi 12 mars à la piscine du Grand Auch.

De 9h à 20h45, le public est invité à venir en nombre à la piscine du Grand Auch où le CNA et les maîtres-nageurs du Grand Auch organiseront de nombreuses animations : « C’est une belle synergie entre l’UNICEF, le CNA et la Mairie pour aider les enfants du Togo, dans le cadre d’une manifestation qui colle parfaitement à l’esprit d’Auch, Ville Amie des Enfants, précise André Laran, maire adjoint aux Sports. Car l’objectif de ce label, c’est aussi faire prendre conscience aux enfants auscitains des difficultés que peuvent connaître d’autres enfants dans le monde ! »

Au programme de cette manifestation

•    de 9h à 12h : 3 séances de vélo aquatique (5€/séance) ;
•    de 12h15 à 13h : cours d’aquagym (3€) ;
•    de 14h à 15h30 : baptême de plongée à partir de 12 ans (participation minimale 5€) et parcours aquatique pour les plus jeunes (structure gonflable et tapis de jeux) ;
•    de 18h30 à 20h45 : spectacle aquatique (participation minimale 2€/personne).

L'eau et l'Unicef
L'eau est une thématique qui tient à cœur à l'Unicef. En effet, il n'est pas nécessaire de rappeler la rareté de cette dernière et le besoin fondamental qui se fait ressentir dans certains pays du globe.
Première cause de mortalité infantile, le manque d'eau potable et les maladies qui en découlent sont un véritable fléau que l'Unicef tente de combattre.
Ainsi l'intégralité des bénéfices sera reversée à Unicef France.